Intransigeance sur le respect de l'égalité hommes-femmes dans l'espace public

Intransigeance sur le respect de l'égalité hommes-femmes dans l'espace public

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


La secrétaire d'Etat à l'égalité femmes hommes Marlène Schiappa a annoncé pour le premier trimestre 2018 l'élaboration d'un projet de loi sur les violences sexuelles et le harcèlement de rue qui reprendra les sujets discutés lors du tour de France de l'égalité, autour de trois objectifs principaux : l'allongement du délai de prescription de viol sur mineurs, leur présomption de non-consentement et la verbalisation du harcèlement de rue. Ce projet de loi sera porté conjointement avec la ministre de la Justice Nicole Belloubet.

Le 27 janvier 2018, Marlène Schiappa a détaillé le projet de loi pour RTL. Il sera étudié en conseil des ministres le 7 mars prochain. Surtout, le harcèlement de rue sera rebaptisé "outrage sexiste". "Sortir de l'expression "harcèlement de rue" dans la loi, c'est donc ne plus se cantonner à son aspect répétitif. Le gouvernement veut affirmer que cela peut être verbalisé même lorsque cela n'arrive qu'une fois. L’outrage sexiste c’est donc l’idée de sanctionner les comportements qui ont un caractère sexiste et intimidant ou humiliant pour les personnes qui les subissent", a expliqué Marlène Schiappa.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
violence, harcèlement sexuel, harcèlement de rue

Commentaires