Nouer des accords avec les pays de départ et de transit des migrants

Nouer des accords avec les pays de départ et de transit des migrants

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Présenté le 12 juillet 2017 par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le "plan d’actions pour garantir le droit d’asile et mieux maîtriser les flux migratoires" insiste sur des accords avec les pays d’origine et de transit des migrants. Objectif : inciter les migrants à rester dans leur pays via l’aide au développement, lutter contre les passeurs et augmenter l’expulsion (ou le retour volontaire) d’étrangers en situation irrégulière. Il s’agit notamment d’accélérer la délivrance de documents administratifs par les pays d’origine.

Pour ce faire, un ambassadeur aux migrations, Pascal Teixeira Da Silva, a été nommé en septembre.

Commentaires